L’affaire MENNEL, un vrai casse-tete pour TF1

Au centre d’une contreverse à cause de tweets complotistes, Mennel a décidé de quitter The Voice. Une décision respectée par la chaîne française et ITV Studios, la boîte de production de l’émission. Mais un nouveau casse-tête se profile pour la chaîne : selon Le Parisien, la jeune femme avait franchi les autres étapes du télécrochet. Cela signifie que Mennel, dans l’équipe de Mika, figurait parmi les autres talents sélectionnés pour chanter en direct lors des primes prévus en Avril prochain.

 

La seule solution pour TF1 et le producteur de l’émission est donc de couper les séquences dans lesquelles apparaît Mennel. Le hic : il faudra retourner l’épreuve des duels dans laquelle la jeune femme faisait face à un autre talent, qui intégrera logiquement l’équipe finale de Mika.

Autre problème, ce départ déséquilibre les équipes pour le reste de l’émission. Florent Pagny, Zazie et Pascal Obispo ont en effet un artiste en plus que le coach britannico-libanais.

L’affaire Mennel n’est donc pas près d’être terminée pour TF1.

Les reactions des chroniqueurs de TPMP sur l'affaire MENNEL.

 

Benjamin Castaldi (ex animateur-star de TF1) pense que la chaîne va virer la chanteuse :

« Ses tweets sont condamnés par la loi. TF1 ne peut absolument pas prendre le risque de la garder, ce serait un scandale épouvantable. »

Jean-Michel Maire et Samuel Etienne ne sont pas convaincus par les explications de Mennel Ibtissem. Jean-Michel Maire pense qu’elles lui ont été dictées par le service de communication de TF1. Samuel Etienne note qu’elle ne revient pas explicitement sur ses tweets.

 

Matthieu Delormeau :

« Ce qu’elle a dit est impardonnable. Il faut qu’elle s’en aille ! (…) Ses tweets ne datent pas d’hier. On passe des gens inqualifiables à l’antenne et personne ne vérifie rien ! »

Valérie Benaïm dénonce elle aussi l’incompétence des casteurs de "The Voice" :

« Ses tweets remontent à 2016, fallait pas remonter bien loin pour les trouver ! »

Vous aimez Lola Magazine ? Likez nous !